Infos mai 2008

COLOMBIE : paramilitaires extradés vers les Etats-Unis. (www.pulsar.org)
La Commission Interaméricaine des Droits de l’Homme (CIDH) exprime sa préoccupation …
MEXIQUE : paysans et syndicats mobilisés… (www.pulsar.org)
Dans plusieurs Etats du Mexique, les organisations paysannes et les syndicats nationaux ont entamé des journées de protestation …
ARGENTINE : lutte pour la légalisation de l’avortement. (www.pulsar.org)
Pour les femmes d’Argentine, le cas de Ana María Acevedo, morte le 17 mai 2007, est emblématique …
SOMMET Amérique Latine, Caraïbes et Union Européenne. (www.prensamercosur.com.ar)
Ce cinquième sommet a rassemblé les chefs d’Etats durant une semaine à Lima (Pérou) …

COLOMBIE : paramilitaires extradés vers les Etats-Unis. (www.pulsar.org)
La Commission Interaméricaine des Droits de l’Homme (CIDH) exprime sa préoccupation pour l’extradition d’ex-chefs paramilitaires des AUC (Autodéfenses Unies de Colombie) vers les Etats-Unis. Ils y seront jugés pour narcotrafic et financement d’activités terroristes. Malgré les affirmations du Président colombien Uribe qui demandera à Washington l’autorisation d’envoyer des représentants lors des jugements des extradés, ils ne seront pas jugés en Colombie pour les crimes de lèse-humanité dont ils sont accusés dans ce pays, c’est-à-dire 200 massacres et 49 000 disparitions forcées…
MEXIQUE : paysans et syndicats mobilisés… (www.pulsar.org)
Dans plusieurs Etats du Mexique, les organisations paysannes et les syndicats nationaux ont entamé des journées de protestation pour exiger la révision du TLCAN (Traité de Libre Commerce de l’Amérique du Nord). Leurs manifestations se déroulent devant les Secrétariats de l’Agriculture, de l’Elevage, du Développement Rural, de la Pêche et de l’Alimentation. Ces réclamations pourraient constituer une étape préalable à une grève nationale qui aurait lieu en septembre. Leur motif principal : “ le gouvernement sous-estime la crise alimentaire ”. Les organisations participantes font des propositions concrètes, demandant notamment “ la création de réserves alimentaires stratégiques par région, et un programme d’achat d’engrais pour les petits producteurs ”.
ARGENTINE : lutte pour la légalisation de l’avortement. (www.pulsar.org)
Pour les femmes d’Argentine, le cas de Ana María Acevedo, morte le 17 mai 2007, est emblématique : cette jeune femme de 20 ans qui vivait à Santa Fe avait trois enfants, un cancer maxillaire et elle était enceinte. Le traitement anti-cancéreux qui aurait pu la soulager n’était pas compatible avec “ son état ”, décidèrent les médecins, qui ne voulurent pas non plus pratiquer l’avortement thérapeutique, pourtant autorisé par la loi argentine dans un tel cas. Ana María mourut donc dans la souffrance. Un an après ce drame, les organisations de femmes argentines se mobilisent pour que le droit à l’avortement légal devienne réalité.
SOMMET Amérique Latine, Caraïbes et Union Européenne. (www.prensamercosur.com.ar)
Ce cinquième sommet a rassemblé les chefs d’Etats durant une semaine à Lima (Pérou), nécessitant un intense déploiement des forces de sécurité. La “ Déclaration de Lima ” qui en résulte comprend 57 points parmi lesquels trois thèmes principaux : relations entre Amérique Latine et Union Européenne ; pauvreté, inégalités et exclusion ; protection de l’environnement, changement climatique et énergies.
Les chefs d’Etat se disent “ profondément préoccupés ” par la hausse des produits alimentaires et s’engagent à prendre des mesures immédiates. Le président vénézuélien Hugo Chávez suggère de créer un fond international pour assurer la provision d’aliments et lutter efficacement contre la faim. Le mandataire amphitryon Alan García envisage d’accroître la production agricole. Evo Morales propose que soient attribués des crédits sans intérêts aux nations latino-américaines les plus vulnérables pour acquérir les denrées alimentaires coûteuses. Mais il reste à élaborer des propositions concrètes…
Parallèlement au Vème Sommet des gouvernements, se déroulait le 3ème Sommet Social des Peuples. Ce contre-sommet a élaboré un document condamnant la stratégie de l’Union Européenne qui “ perpétue le système de domination imposé à l’Amérique Latine ”. Il émet une condamnation morale contre les pratiques de 24 multinationales d’origine européenne et les Etats qui permettent ces pratiques. Quant aux gouvernements d’Amérique Latine, ils doivent “ garantir la souveraineté et la dignité des peuples avant les intérêts économiques des secteurs privés ”, empêcher la privatisation des ressources fondamentales et assurer l’accès universel aux services publics.

Ce contenu a été publié dans Les brèves, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *