Infos ( décembre 2008 )

NICARAGUA : le “ triomphe ” sandiniste.

VENEZUELA : élections régionales du 23 novembre.

CUBA : coopération avec l’Union Européenne.

MEXIQUE : lutte antidrogue ?

BOLIVIE : une Constitution pour tous.

NICARAGUA : le “ triomphe ” sandiniste.

Certes le Front peut se réjouir : il a  remporté 106 des 146  municipalités  en jeu, soit un  gain de 19 mairies par rapport à 2004. ( 7 municipalités de la Côte Atlantique nord ont vu leurs élections reportées en janvier 2009 à cause des dégâts provoqués en septembre par l’ouragan Felix).
Mais les élections du 9 novembre se sont déroulées sans observateurs internationaux, Daniel Ortega les ayant refusés, et avec une quantité d’irrégularités grossières qui ont amené les protestations véhémentes, non seulement des perdants, mais aussi  de l’ONU, de l’Union Européenne et des nations donatrices, de nombreuses organisations sociales et de défense des  Droits de l’Homme. Une atmosphère de violence s’est développée, qui ne semble pas s’atténuer …

VENEZUELA : élections régionales du 23 novembre.
Il s’agissait d’élire les maires, gouverneurs et membres des conseils législatifs.
Triomphe démocratique, un taux de participation encore jamais atteint au Venezuela : 65 %. L’opposition a gagné les Etats de Miranda et Zulia, ainsi que  la mairie du Grand Caracas, “ zone stratégique ”, mais le Parti Socialiste Uni du Venezuela (PSUV) de Chávez l’emporte dans 17 des 22 Etats. Les observateurs qui ont contrôlé ces élections ont confirmé la transparence de celles-ci. L’observateur envoyé par la France, Germain Sarmiento, a déclaré que le système automatisé utilisé par le Venezuela depuis 2005 est inviolable.
“ Grâce à la révolution vénézuelienne la moitié des habitants font aujourd’hui des études, l’Etat a récupéré le contrôle sur toutes ses ressources énergétiques. Mais il existe trop de bureaucratie et de corruption dans les postes de direction. Le système Mercal distribue des denrées alimentaires 35 % moins chères à la population pauvre  mais il existe des monopoles privés préoccupants dans l’alimentation et la distribution. Le gouvernement de Chávez a réussi à réduire considérablement la pauvreté extrême, mais les structures du vieil Etat persistent sans pouvoir être remplacées ; on y ajoute seulement, comme un emplâtre, les projets sociaux dénommés “ missions ”.

CUBA : coopération avec l’Union Européenne.
Une déclaration du 23 octobre 2008 annonce la reprise de la coopération entre la République de Cuba et la Commission Européenne, “ coopération libre de tout conditionnement et dans le respect absolu des législations nationales et communautaires ”. Des échanges de visites entre La Havane et Bruxelles devraient permettre le développement concret de cette coopération.

MEXIQUE : lutte antidrogue ?
Un plan de lutte contre le narcotrafic a été récemment mis en place entre les autorités mexicaines et Washington : Les Etats-Unis proposent une assistance militaire de 500 millions de dollars pour le Mexique, reconductible sur trois ans. Quant au Mexique, il engagera 7 milliards de dollars dans cette opération. Le narcotrafic au Mexique est surtout dû à la demande du marché nord-américain, et ce sont 275 tonnes de cocaïne par an qui arrivent aux Etats-Unis par les frontières mexicaines. Ce projet de lutte anti-drogue, qui s’intitule “ Initiative de Merida ”, ressemble beaucoup au Plan Colombie par son inspiration.

BOLIVIE : une Constitution pour tous.
La nouvelle Constitution doit être soumise à l’approbation des citoyens le 25 janvier. Elle a été élaborée par 255 députés représentant tous les secteurs de la population et tous les partis, après avoir tenu compte des propositions de tous les départements. Cette Constitution est vraiment participative, alors que l’ancienne avait été rédigée par quelques professionnels sans consultation de la population. Ce nouveau texte  tient compte de tous les types d’autonomie (municipale, indigène, départementale) mais dans le cadre prévu par la loi. Il proclame l’Etat plurinational et reconnaît les cultures de toutes les ethnies de la Bolivie. Les ressources naturelles, comme l’eau, ne pourront plus être privatisées. La nouvelle Constitution instaurera aussi des limites à la propriété afin de lutter conte le cumul  de propriétés sans utilité sociale, ce qui permettra de donner des terres à ceux qui n’en ont pas.

Ce contenu a été publié dans Sources d'informations, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *