Projet au NICARAGUA : la santé avec l’organisation PROSALUD

(12/10/2009)

Le rapport que nous adresse PROSALUD définit un plan stratégique allant de 2010 à 2012 pour les trois secteurs du projet :

– Vente de Médicaments Essentiels, (VME)

– Consultations en Cliniques Sociales à Ciudad Darío et Terrabona,

– Programme de santé Communautaire.

1. Programme avec Vente de Médicaments Essentiels (VME).

L’objectif est de former la population à l’utilisation adéquate de médicaments peu nombreux mais essentiels, et vendus à un prix très modique (40 % moins chers que dans les pharmacies). La participation de la communauté doit être active. La VME est organisée sur presque tout le territoire avec de nombreuses organisations participantes. Les accords passés sont authentifiés par un acte notarié, établissant les fonctions et responsabilités de chaque participant. La formation des participants est assurée par PROSALUD et d’autres ONG.

Ce programme s’autofinance totalement.

Dans tous les secteurs d’action de PROSALUD, les patients participent financièrement, même très peu, mais par le principe que rien n’est  gratuit ”. Les  cas d’extrême pauvreté sont cependant pris en charge par un fonds d’assistance créé par PROSALUD et la municipalité de C. Darío.

2. Cliniques Sociales de Ciudad Darío et Terrabona.

Elles proposent des services pour lesquels le système public de santé (MINSA) est déficient.  Elles couvrent tous les aspects de la santé avec les soins, la prévention, l’éducation : Consultation ordinaire, prénatale, contraception, vaccinations, échographie, cardiologie, soins dentaires, etc. Les soins sont dispensés “ avec qualité et chaleur humaine ”. Chaque clinique a un comité d’usagers et fonctionne avec des évaluations trimestrielles.

Les deux Cliniques reçoivent ensemble plus de 1500 patients par mois. Elles parviennent à s’autofinancer à 80 % minimum.

PROSALUD a aussi créé les groupes d’appui ” : les personnes souffrant de maladies chroniques (asthme, diabète, hypertension…) se réunissent trimestriellement pour échanger leurs expériences, recevoir une information complète et des conseils sur leur maladie. Elles bénéficient gratuitement d’une visite mensuelle et de certains examens de laboratoire. La création de ces “ groupes d’appui ” est une initiative très appréciée par les malades.

Le projet des “ groupes d’appui ” nécessite un financement extérieur et c’est à ce secteur d’activités que le soutien financier du CALJ sera destiné.

3. Programme de Santé Communautaire.

Dans 12 municipalités des départements de Matagalpa et Jinotega, PROSALUD intervient en coordination avec une ONG belge (Fondation DAMIAN) et avec le MINSA. Il s’agit d’un processus de formation, de suivi, de visites et d’évènements festifs sur le thème de la santé, en coordination avec les services de santé publique. La difficulté de communication routière entre villages explique la nécessité de ce type d’action.

Ce processus est en lien avec le réseau de brigadistes de santé, de sages-femmes et autres responsables locaux de la santé. Parmi  les actions du programme communautaire, PROSALUD a aussi inclu la lutte contre la tuberculose et la leishmaniose, très répandues là-bas.

Le MINSA a conçu une stratégie qui décentralise les soins dans les communautés et les familles, avec des visites par une équipe de base : un médecin + une infirmière. Mais la mise en pratique de ce processus demande des ressources humaines et financières, ainsi qu’une motivation qui n’est pas toujours présente parmi le personnel du MINSA.

De plus le budget du MINSA est limité, et ses membres se comportent parfois de manière très “ fermée ” : ils veulent être les seuls protagonistes et se “ politisent ” trop. C’est un défi pour PROSALUD  de coopérer  avec le MINSA mais la volonté de PROSALUD est d’avancer vers une meilleure alliance au bénéfice de tous les patients.

Ce contenu a été publié dans Les brèves, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Projet au NICARAGUA : la santé avec l’organisation PROSALUD

  1. Florence Bilodeau-Savoie dit :

    Existe-t-il dans l’organisme prosalud, un programme d’aide internationale où des bénévoles peuvent aller agir dans les communautés pauvres ou des postes que des québécois peuvent combler pour aider dans l’organisme ? Par exemple des projets de voyage d’aide humanitaire là-bas, ou de médecine sans frontières ?
    Merci de me réécrire.
    Florence

  2. Bernard dit :

    Bonjour et merci de votre message. L’association PROSALUD a été fondée par un médecin belge dont je vous donne le nom et les cooordonnées:
    Toon BONGAERT: toonfuda at cablenet.com.ni.
    Plusieurs membres de notre association ont eu l’occasion de se rendre au Nicaragua et certains pour y apporter une aide bénévole. Je suis sûr que le docteur Bongaert que vous pouvez joindre de notre part vous donnera toutes les informations que vous souhaitez. Je vous précise que nous communiquons avec lui en espagnol. Cordialement. Pour le CALJ. Bernard Vannier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *