Réunion du 19 octobre 2010.

  • Ciné latino:

Ci-joint le programme, avec six films en Version Originale sous-titrée, présenté du 10 au 23 novembre à la Salle Renoir, provisoirement située à la MJC.
Durant le festival vous pourrez aussi admirer l’exposition en 21 panneaux :
“ Sous le soleil des Indiens ”. “ Culturelle et artisanale, cette expo est particulièrement appréciée pour son utilisation pédagogique ”.
Deux vidéos seront projetées en boucle pendant la durée de l’exposition : “ Mémoire d’Amérique ” et “ La Terre de Pachamama ”.
Ne ratez pas la soirée d’ouverture du 10 novembre à  partir de 19h45, avec cocktail et récital poético-musical de Alejandro Espinosa.

  • Marché de Noël:

Le Marché de Noël auquel le CALJ  participe à LONS avec douze associations de solidarité internationale aura lieu cette année :

Salle du Puits Salé samedi 11 décembre, 10h-18h

  • Nouvelles de nos projets de solidarité:

a) Centre Préscolaire Joël Fieux, Ciudad Darío, Nicaragua.
Les nouvelles dispositions du Ministère de l’Education prévoient que les préscolaires de moins de 6 classes n’ont plus de directeur mais un coordinateur choisi parmi les enseignants.
La coordinatrice Amada Rodriguez nous explique que le centre accueille actuellement 189 enfants (âges de la maternelle chez  nous) et que l’absentéisme sur l’année n’est que de 5%. (Pour juger du succès d’une école, l’absentéisme est un critère fondamental au Nicaragua où beaucoup d’enfants, après avoir commencé à fréquenter l’école, cessent pour des raisons diverses.)
Nos envois de fonds permettent d’acheter du matériel, celui fourni par le Ministère étant toujours insuffisant.
Les enseignants ont entrepris avec les parents d’élèves la construction d’une salle supplémentaire destinée aux activités manuelles et récréatives des enfants.
Une formation de base à  l’utilisation de l’ordinateur serait  nécessaire aux enseignantes, au moins pour communiquer avec nous.
Pour éviter des frais bancaires nous ferons un seul envoi de fonds pour cette école et pour Prosalud, dont nous attendons des nouvelles incessamment. Le statut de Prosalud permet à cette association  de recevoir des fonds qu’elle peut reverser ensuite.

b) ERRAC, au Mexique
Selon le  rapport envoyé en mars par notre ami Enrique Gómez, le dernier versement du CALJ ( 2000 euros) à l’organisation ERRAC sera affecté au “ Développement soutenable des paysannes dans les montagnes du Mexique Central ”. Ces femmes élaborent des produits basés sur la flore locale ( Shampoings, savons, sirops et médicaments naturels.)
Ce projet est situé dans l’Etat de Hidalgo, dans les deux sous-régions du Haut Mezquital et de la Sierra Viva. ERRAC y travaille avec “ une vingtaine de hameaux, communautés rurales et indigènes dispersées et très isolées ”.
Le projet s’adresse à une centaine de familles, ce qui représente 500 personnes, et 1500 bénéficiares indirects.
Il s’agit de renforcer la formation des 48 femmes qui participent directement au projet. Ce processus commence par le recrutement et  la formation de six animatrices qui agiront auprès des femmes et des jeunes dans leurs hameaux.
Les participantes élaboreront un  plan d’action pour améliorer leur condition par rapport à la vie familiale, communautaire, scolaire et du travail.
Les 5 groupes de femmes déjà productrices analyseront leur parcours des 5 dernières années, au point de vue social et économique. Avec la collaboration de techniciens spécialisés contactés par le biais des universités, elles prendront des décisions sur les stratégies de production de qualité, de commercialisation  plus intensive et de soin écologique systématique.
Chaque groupe élira deux agents commerciaux, chargés des contrôles de ventes aux clients. Ils calculeront le coût de la commercialisation, actualiseront le prix des produits et se chargeront de la présentation en recherchant des emballages pratiques et attirants.
Les groupes réaliseront aussi un diagnostic des ressources naturelles, comment les conserver et comment sensibiliser les autorités  locales .
Puis les animatrices réaliseront des sessions d’analyse et d’organisation de l’épargne, et chaque association d’épargne aura ses dirigeants et son règlement.
Il s’agit d’un projet global dont la finalité est d’apporter aux groupes de femmes, des savoir-faire, une autonomie en même temps que des ressources qui bénéficient à  leurs enfants.

Prochaine réunion mardi 30 novembre à 20h
Centre Social Pavigny – LONS

Ce contenu a été publié dans Les comptes-rendus, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *