NICARAGUA (novembre 2010)

Projet de solidarité soutenu par le CALJ : le droit et l’accès aux services de santé intégrale, avec l’organisation PROSALUD, de Ciudad Darío.

Depuis 1997, le CALJ  appuie financièrement  PROSALUD par des versements modestes mais réguliers. En 1998, après l’ouragan Mitch, notre appel dans la presse avait exceptionnellement permis l’envoi d’une somme conséquente qui contribua aux soins d’urgence et à la remise en état de la Clinique.
Actuellement PROSALUD DARIO a enfin reçu le statut d’ONG nicaraguayenne, après un processus administratif très long, comme pour toutes les ONG. Basée à Ciudad Darío, son action se situe principalement dans les départements de Jinotega et Matagalpa, en coordination avec les interventions du personnel du MINSA (Ministère de la Santé) et d’une ONG belge.

Ses activités se poursuivent  sur trois axes :
•    Médicaments essentiels,
•    Programme de santé communautaire,
•    Cliniques sociales.

1/ La vente de médicaments essentiels concerne 8 départements du pays, dans lesquels s’est constitué un réseau de 207 points de vente. De nombreuses associations collaborent avec PROSALUD pour animer ces lieux où les gens peuvent se procurer des médicaments essentiels de qualité à un prix très accessible. (40 % moins cher qu’en pharmacie.) Les volontaires reçoivent des formations périodiques et la population bénéficiaire est aussi invitée à utiliser correctement les médicaments. Actuellement ce réseau bénéficie à plus de 500 000 habitants par an. Ce programme parvient à s’auto-financer.

2/ Santé communautaire.
PROSALUD intervient dans 12 municipalités de la zone Matagalpa-Jinotega, en lien avec l’organisation belge DAMIAN et les services du Ministère de la Santé (MINSA). Comme la communication routière reste compliquée et que les gens n’ont guère de moyens de déplacement, il est difficile de réunir beaucoup de personnes pour un même événement. Il faut donc réaliser des activités hameau par hameau, et rechercher une participation citoyenne importante. Présence mensuelle, réunion sur des thèmes concrets : lutte contre la dengue, la leishmaniose, la tuberculose, l’alcoolisme, grossesses des adolescentes, prévention du sida, précautions d’hygiène élémentaires, etc. Thèmes de santé de base en fonction du profil épidémiologique de chaque lieu.
La collaboration avec le MINSA n’est pas toujours simple car PROSALUD évite résolument la politisation, mais ses succès auprès de la population sont reconnus et acceptés depuis des années. Le programme de Santé Communautaire est financé par plusieurs organisations de solidarité extérieures au Nicaragua.

3/ Cliniques sociales.
Depuis début 2010, les soins dentaires ont été ajoutés aux consultations de médecine générale dans les deux polycliniques de Darío et Terrabona. Tous les quinze jours fonctionne le service de chirurgie  et chaque semaine le service d’échographie.
De  janvier à fin septembre 2010, ont été effectués :
7430 consultations médicales, 14 280 examens de laboratoire et 880 échographies.
Malgré les tarifs très modiques, les deux polycliniques ne sont pas en mesure de s’autofinancer, les frais dépassent les recettes de 20 %, essentiellement parce que les soins des plus pauvres sont pris en charge par le fond de solidarité créé par la gestion des cliniques PROSALUD. Ainsi ces prises en charge par PROSALUD  totalisent l’équivalent de 16 500 Euros et nécessitent l’appui de la solidarité internationale. De plus, pour effectuer les transports nécessaires, PROSALUD dispose d’un véhicule qui compte déjà 12 ans de services. PROSALUD recherche les fonds nécessaires à  l’achat d’une ambulance  (env. 25 000 Euros) qui servirait aux transports d’urgence et aux visites communautaires. PROSALUD espère l’aide de la solidarité pour l’acquisition de ce véhicule indispensable et nous remercie de notre éventuelle participation.

Ce contenu a été publié dans Les comptes-rendus, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *