HAITI: Projet de solidarité (mars 2012)

Dans nos infos de juin 2010 nous avions décrit un projet que nous décidions de financer par l’intermédiaire de AVSF (Agronomes et Vétérinaires sans Frontières). Il s’agit du projet « Let Agogo » (du  lait en abondance) qui consiste à valoriser la filière laitière locale.
Voici des nouvelles récentes de cette action par AVSF.
Dans ce pays déficitaire en  lait, la filière laitière nationale souffre d’un manque de moyens et de formation des éleveurs pour alimenter le marché  local, dominé par le lait en poudre d’importation. Dans ce contexte, Veterimed, une ONG haïtienne épaulée par AVSF depuis 2000, soutient les  petits éleveurs et permet la commercialisation de lait stérilisé, de lait pasteurisé en sachet et de yaourts sous la marque « Let Agogo ».
Depuis 2007, en partenariat avec l’Etat haïtien dans le cadre du programme national de Cantines Scolaires, « Let Agogo » fournit en lait les écoles du pays, et a obtenu des contrats publics d’approvisionnement de 59 écoles, pour un volume de 45 000 bouteilles par semaine.
L’expertise et l’utilité du réseau sont reconnues au niveau national, son impact sur la sécurité et la souveraineté alimentaire est évident pour le producteur et  le consommateur.
Des programmes complémentaires se développent, d’autres se consolident, inspirés par l’expérience « Let Agogo ». La filière laitière haïtienne semble défendre de mieux en mieux ses intérêts.
En janvier 2010 le tremblement de terre frappe le pays et le réseau s’en trouve affaibli. Dans l’urgence un programme de réhabilitation de l’appareil de production et de soutien à l’activité est mis en place par AVSF et Veterimed. L’assistance technique de AVSF pour consolider le réseau à plus long terme a repris dès 2010 et, avec notre partenaire, nous voulons constituer de nouveaux groupements d’éleveurs, développer la production , notamment en construisant de nouvelles laiteries,  mais aussi former de nouveaux agents vétérinaires, assister techniquement l’élaboration de nouveaux produits laitiers.
En somme nous souhaitons renforcer les bases du projet « Let Agogo » et l’aider à se promouvoir. L’objectif reste ici pour nous de favoriser l’autonomie des familles paysannes et leur accès aux denrées élémentaires  par une meilleure valorisation du lait d’un nombre croissant d’éleveurs haïtiens. Les résultats obtenus jusqu’alors sont probants. Des petites boutiques et supérettes de Port-au-Prince distribuent déjà le lait local et le partenariat avec l’Etat, symbole de pérennité pour ce projet, permet d’envisager l’avenir avec optimisme.
« Let Agogo » en quelques chiffres :

  • Ce sont 13 laiteries et environ 700 éleveurs qui s’y associent aujourd’hui.
  • 5000 familles d’éleveurs bénéficient directement du programme. La production moyenne des laiteries associées au projet est de 2300 litres par jour.
  • Le prix moyen au producteur passe de 0,08 € par litre à 0,38 € par litre en dix ans.
  • Le prix moyen des produits laitiers locaux est deux fois moindre que celui des produits importés.

 

Ce contenu a été publié dans Les brèves, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *