Compte-rendu du concert du 3 août au Puits salé

DSC02439 Le concert du 3 août dernier, que nous avons organisé au Puits Salé avec la participation du violoniste belge Thomas Van Haeperen, a rassemblé une centaine de mélomanes et de membres du CALJ, et ce malgré la rude concurrence du Quatuor Debussy.

La création du Costaricain Alejandro Cardona, Zachic 1, a été largement applaudie et a surpris par l’improvisation spontanée d’un oiseau bercé par la source du Puits Salé et répondant au chant du zachic… Le public, chaleureux, s’est également réjoui de l’éclectisme du programme qui sortait des sentiers battus, proposant des œuvres d’époques et de styles très différents, de Bach à Martinu en passant par Schumann et Beethoven.

Tous les acteurs de la soirée (éclairagistes, décorateurs, caméramans, ingénieur du son…, tous membres du CALJ ou amis sollicités pour l’occasion) ont joué leur partition avec beaucoup d’entrain et d’enthousiasme, contribuant à la réussite de la soirée.

Le bilan financier est également positif puisque le bénéfice net s’élève à 1182,78 € (soit 1034,22 € de dépenses contre 850 € de financement par mécénat, 275 € de financement par annonces publicitaires et 1092 € de recettes lors du concert). Il est difficile d’estimer l’impact des campagnes d’affichage par rapport au bouche à oreilles mais la part de budget consacrée à la communication (affiches, flyers et programmes) a été relativement modeste (183 €) et nous nous attendions à moins de frilosité de la part des médias locaux.

DSC02465Forts de cette première expérience et heureux du succès rencontré, les musiciens sont prêts à renouveler l’aventure avec d’autres créations latino. Il faut toutefois souligner l’important et généreux soutien des mécènes et annonceurs qui ont permis de couvrir les frais du concert et de dégager des bénéfices au profit de l’association. Tout nouveau projet de ce type exigera donc un élargissement du cercle des financeurs qui permettra, au moins, de rembourser au violoniste ses frais de déplacements. Nous sommes ouverts à toute proposition !
Maud Blondeau

Ce contenu a été publié dans Les comptes-rendus, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *