MEXIQUE: Courrier de Enrique Gómez, de l’organisation ERRAC, notre partenaire dans tous les projets soutenus dans ce pays. (décembre 2014)

Chers donateurs,

Le vendredi 6 décembre 2013, nous étions plus d’une centaine, paysans, amis, travailleurs et membres dirigeants de Enlace Rural Regional (ERRAC), réunis pour célébrer 25 années de collaboration avec les gens pauvres de la campagne.

Nous avons profité de cette occasion pour rappeler nos principes, à la lumière de notre expérience. Nous tenons à vous les communiquer, comme un présent de notre reconnaissance et l’expression de notre engagement avec votre généreux soutien.
Nous sommes réunis parce que nous avons survécu avec les survivants, ceux qui sont restés éloignés des zones urbaines, en marge de la prospérité des élites et des politiques gouvernementales  de privilèges pour celles-ci.
« Les figures centrales, ce n’est pas nous. Ce sont ceux qui nous ont acceptés dans leurs régions, nous appelant de cette voix qui est à la fois rébellion, accord et engagement. (Hirshman) »

Durant ces 25 années, nous avons agi avec la conviction que chaque être humain, chaque société, si petite et isolée soit-elle, a le droit d’imaginer et de transformer ce bout de monde qui lui a été donné.

Le germe des initiatives des majorités et des groupes qui se sont concrétisées, réside dans la capacité de dialogue. Comme le disait Freire : « Il n’existe pas de pensée isolée, comme il n’y a pas d’homme isolé. Le dialogue réduit la distance entre le technicien et le paysan. »
C’est pourquoi notre collaboration est compréhension, solidarité et professionnalisme.

Nous avons eu des désillusions avec les conformistes. Nous nous en excusons, mais personne ne peut ni ne doit faire le développement à la place du marginalisé.

Ceux qui ont réalisé leurs projets et ont réussi une vie plus humaine et plus juste ont stimulé notre optimisme, ce qui nous rend responsables dans notre collaboration avec les paysans à la limite de la marginalité.

Merci aux fondations et aux amis qui soutiennent ces travaux persévérants, bien souvent au-delà des frontières.

Les membres de Enlace Rural Regional,( ERRAC)

Ce contenu a été publié dans Les comptes-rendus, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *