Brèves (Février 2014)

CUBA-UNION EUROPEENNE. (La Primerísima)
L’Union Européenne se dispose à mettre fin à la « position commune » vis-à-vis de Cuba. L’objectif, selon des sources diplomatiques et européennes, est la création d’un nouveau cadre de relations avec Cuba à partir de 2015. Les 28 pays qui intègrent actuellement le bloc européen ont établi un consensus pour en finir avec le blocus et négocier un accord avec l’île. Les ministres des Affaires Etrangères devraient autoriser ce trimestre la Commission Européenne à ouvrir un dialogue formel avec les autorités cubaines. La « position commune » avait été adoptée en 1996 sur les instances du gouvernement espagnol de José Aznar, dans l’intention d’isoler Cuba et de conditionner les relations avec l’île à une série d’avancées dans le domaine des droits humains. Puis le gouvernement Zapatero demanda la normalisation des relations avec Cuba en 2010, mais n’obtint pas le consensus nécessaire de ses alliés européens. A présent, le gouvernement de Mariano Rajoy, ( du même parti que Aznar) appuie le changement de poltique. La République tchèque et la Pologne, aux gouvernements anti-communistes, ont d’abord été réticentes puis ont accepté le principe de l’évaluation permanente de la situation des droits humains sur l’île durant le processus de dialogue.

Les élections en 2014. (REBELION)
En 2014 plusieurs pays latino-américains  éliront leurs gouvernants: on comptera sept élections présidentielles : le Costa Rica et le Salvador le 2 février; le Panama le 4 mai; la Colombie le 25 mai; le Brésil et la Bolivie le 5 octobre et l’Uruguay le 26 octobre.

Sommet de la CELAC. (ALAI)
La Communauté des Etats d’Amérique Latine et des Caraïbes (CELAC) s’est réunie en sommet les 28 et 29 janvier à La Havane. Les 31 chefs d’Etat et de gouvernement ont adopté la déclaration de La Havane en 80 points : l’Amérique Latine déclarée zone de paix, la lutte contre la pauvreté et les inégalités, le soutien au processus de paix en Colombie, le rejet de l’embargo nord-américain sur Cuba et du maintien de Cuba dans la liste des pays qui soutiennent le terrorisme…. Le Costa Rica où se tiendra le prochain sommet assume pour un an la présidence de la CELAC.

VENEZUELA-PARAGUAY. ( ALAI )
L’ambassadeur du Venezuela  désigné au Paraguay, Alfredo Murga, a présenté ses lettres de créance au chancelier durant une manifestation qui déterminait la reprise des relations bilatérales entre les deux pays. De même, la réouverture officielle de l’ambassade du Paraguay au Venezuela s’est concrétisée, selon le communiqué du Ministère des Affaires Etrangères. Les deux  nations ont rétabli leurs relations après la rupture produite en 2012, lors de la destitution du Président Fernando Lugo par un jugement politique du Congrès paraguayen.

NICARAGUA. (Noticias Aliadas)
Le Nicaragua fut le dernier pays de la région à dépénaliser l’homosexualité : en juin 2008 entrait en vigueur le nouveau Code Pénal qui dérogeait l’article 204 par lequel les relations sexuelles entre hommes étaient punies de 3 ans de prison. Cependant les garanties nécessaires n’existent pas encore pour que les LGBTI soient considérés comme sujets de droit. Les  militants constatent que « dans le pays existent des niveaux élevés de violence » à leur encontre. La Communauté Homosexuelle du Nicaragua (CHN) dénonce « la discrimination galopante », les crimes de haine, et le blocus par le gouvernement du financement des projets de défense des droits de la Communauté LGBTI.

Ce contenu a été publié dans Les brèves, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *