Brèves ( mars 2015 )

MEXIQUE – Les 43 disparus d’Ayotzinapa. (Telesurtv )
Le peu de crédibilité du PGR ( procureur général de la République) dans les recherches sur le cas Ayotzinapa face aux familles des Normaliens disparus, a obligé ceux-ci à recourir à des instances et organisations civiles internationales pour solliciter une aide dans la recherche des jeunes. L’Equipe Argentine de Légistes Antropologues dont le travail jouit d’une reconnaissance mondiale, a commencé à travailler en parallèle aux autorités fédérales et a conclu que « Il y a eu des irrégularités dans les enquêtes officielles » et de ce fait, le cas ne peut être considéré comme résolu. A présent les experts de la CIDH (Commission Interaméricaine des Droits Humains) vont à leur tour collaborer aux recherches pour l’éclaircissement des faits.

VENEZUELA – Après Chávez… (Revue Punto Final)
Le 5 mars a marque le second anniversaire de la mort du commandant Hugo Chávez Frías, président de la République Bolivarienne du Venezuela. L’absence de son leadership s’est fait sentir non seulement dans sa patrie mais dans toute l’Amérique Latine. La révolution bolivarienne – d’esprit socialiste comme la concevait Chávez -, affronte une nouvelle fois la subversion oligarchique encouragée par les Etats-Unis. Le désapprovisionnement, l’inflation et la fugue de capitaux – méthodes qui furent utilisées au Chili pour préparer le coup d’Etat de 1973 -, sont employées au Venezuela pour affaiblir le courage de la population. On prétend créer les conditions psychologiques et sociales pour renverser le président Nicolás Maduro, ex-dirigeant ouvrier et ex-chancelier, élu pour poursuivre l’œuvre de Chávez. Une intense campagne médiatique est le fer de lance de ces objectifs. En février dernier, le gouvernement a fait avorter une conspiration d’officiers de la Force Aérienne qui prétendait bombarder le Palais de Miraflores pour déclencher le coup d’Etat.La démocratie vénézuélienne court un grave danger, mais elle se défend résolument grâce au bouclier de la Constitution Bolivarienne, la plus démocratique d’Amérique Latine, et surtout l’alliance du peuple et de la Force Armée Nationale Bolivarienne. La conscience et l’organisation populaire ont permis au chavisme de gagner 18 des 19 élections réalisées durant ses 14 années de pouvoir. Cependant, le Venezuela a besoin de l’appui actif du continent. Il affronte – comme hier le Chili – , la haine de l ’empire le moins scrupuleux de l’histoire , qui tente de récupérer le pétrole vénézuélien – raison suprême de la menace putchiste -La solidarité avec le Venezuela est un hommage que mérite la mémoire de Hugo Chávez, le militaire révolutionnaire qui fut à l’origine de la construction d’une patrie juste et souveraine et qui – inspiré par Bolivar – , encouragea l’unité anti-impérialiste d’Amérique Latine.

RAPPORT D’AMNESTY INTERNATIONAL. (Noticias Aliadas)
Dans son rapport 2014-2015, A.I. a attiré l’attention sur les profondes inégalités, la dégradation environnementale, l’insécurité croissante et les conflits en Amérique Latine , qui empêchent la population d’exercer pleinement ses droits humains. A.I. mentionne les mobilisations massives dans toute la région contre les pratiques répressives de l’Etat, les degrés élevés de corruption et d’impunité, et les politiques économiques conçues pour le profit d’un petit nombre. On ressent une persistante criminalisation des protestations et une érosion de l’espace démocratique.

Ce contenu a été publié dans Les brèves, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *