ARGENTINE – Entre dignité et infamie, le corps divisé de l’Argentine

(Par Jérémy Rubenstein – paru dans lundimatin#119, le 23 octobre 2017)

Ce vendredi 20 octobre, le corps de Santiago Maldonado a été identifié par sa famille dans la morgue du palais de Justice de Buenos Aires.

« Leur président danse la cumbia au balcon de son palais, dit avoir horreur du conflit et souhaite nous réconcilier, pour avancer “ensemble”. Mais il n’y aura pas de réconciliation. »

Ce vendredi 20 octobre, le corps de Santiago Maldonado a été identifié par sa famille dans la morgue du palais de Justice de Buenos Aires. Ce jeune homme était desaparecido depuis le 1er aout, suite à une opération de la Gendarmerie contre des militants mapuches qui luttent contre la spoliation de leurs terres.

Le corps du disparu durant plus de deux mois a été retrouvé mercredi dans des circonstances assez étranges. Il flottait dans une partie de la rivière Chubut où il n’y a pratiquement pas de courant, à 300 mètres en amont –soit, à contre-courant- d’où Santiago a été vue en vie pour la dernière fois, dans une zone qui a été maintes fois visitée durant sa recherche et où les habitants du coin passent souvent. Lire la suite…

Ce contenu a été publié dans Les brèves, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *