CUBA – L’embargo : jusqu’à quand ??

L’Assemblée Générale de l’ONU demande, une nouvelle fois, la fin de l’embargo états-unien envers Cuba, approuvant ainsi une résolution appuyée par 191 Etats membres, les 2 seules voix contre étant celles des Etats-Unis et d’Israel.

Il y a un an, le texte fut approuvé pour la première fois sans opposition, car les Etats-Unis et Israel avaient décidé de s’abstenir, compte tenu du rapprochement avec La Havane impulsé par le gouvernement de Barack Obama.

Mais aujourd’hui, le gouvernement de Donald Trump – et avec lui ses alliés israéliens – a opté pour voter contre , étant donné la nouvelle façon d’envisager sa politique envers l’île caribéenne.

Trump, qui soutient la poursuite de l’embargo, veut  » une meilleure impulsion au développement des droits humains et de la démocratie » et a conditionné la fin des sanctions aux changements qui se produiront dans ces domaines.

L’ambassadrice états-unienne aux Nations Unies, Nikki Haley, a défendu cette posture et s’est référée au vote de l’Assemblée Générale, selon elle, « théâtre politique » impulsé par Cuba.

Elle a minimisé l’importance du fait que la résolution compte sur l’appui de presque tous les membres de l’ONU.

« Tant que le peuple cubain sera privé de ses droits humains et de ses libertés fondamentales, et tant que les bénéfices du commerce avec Cuba appuieront le régime dictatorial responsable de nier ces droits, les Etats-Unis n’auront pas peur d’être isolés dans leur choix, « a-t-elle souligné.

L’Assemblée Générale de l’ONU exige chaque année depuis 1992 la fin de l’embargo envers Cuba, et toujours avec un soutien écrasant des Etats membres.

Le chancelier cubain, Bruno Rodriguez, s’est montré très critique envers la posture de Trump et a affirmé que le président états-unien « n’a pas la moindre autorité morale pour critiquer Cuba. »

Ce contenu a été publié dans Les brèves, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *