MEXIQUE – Violence et trafic de drogue

(Noticias Aliadas, 22/01/18, trad. B. Fieux)

La violence des bandes de narco-trafiquants au Mexique et la criminalité constatée dans le pays ont conduit le département d’Etat américain à recommander aux touristes de ne pas se rendre dans cinq Etats mexicains, en raison de leur criminalité élevée : Colima, Michoacan, Sinaloa, Tamaulipas et Guerrero. Une telle mise en garde est normalement réservée aux zones de guerre.

Le département d’Etat américain a publié une mise en garde à l’attention des touristes, leur demandant de ne pas voyager dans ces cinq Etats. Autrefois la station balnéaire d’Acapulco (Guerrero) était très fréquentée par les personnalités riches et célèbres de Hollywood. Aujourd’hui elle présente un taux de meurtres très élevé dû notamment à une guerre des gangs survenue ces dernières années. La violence a fait fuir les touristes et la « perle du Pacifique » est devenue la ville la plus dangereuse du pays.

Avec 23 101 homicides enregistrés fin novembre, l’année 2017 a été la plus violente des 20 dernières années au Mexique. La violence s’est accrue à partir du lancement par l’ex-président Felipe Calderon de sa guerre contre le narcotrafic, avec l’aide de l’armée. Plusieurs chefs de cartels de drogue ont été arrêtés, mais cela a abouti à fragmenter les groupes criminels et multiplier les violences dans le pays. De plus, police fédérale et militaire ne veulent pas travailler avec les polices des Etats et les polices municipales…

Ce contenu a été publié dans Les brèves, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.