Guatemala : la fin de l’impunité ?

Le 5 octobre 1995, une patrouille militaire tirait sur les membres de la Communauté de Xaman, tuant onze personnes, en majorité des femmes et des enfants. Une sentence de condamnation vient de frapper l’officier et les soldats responsables de ce massacre. Il s’agit de la première condamnation pour les 626 massacres commis pendant la guerre civile de 1978 à 1995. Il y a enfin une brèche dans le mur de l’impunité qui a sévi si implacablement au Guatemala.
(Source : E.D.P. déc. 04)

Ce contenu a été publié dans Les brèves, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

À lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.