NICARAGUA : présidentielles du 5 novembre : le retour des Sandinistes ?

Face à une droite divisée, le Front Sandiniste de Libération Nationale (FSLN) est lui aussi scindé en deux tendances :le FSLN traditionnel avec le candidat Daniel Ortega, qui a essuyé trois défaites électorales depuis 1990, et le Mouvement Rénovateur Sandiniste (MRS), créé par de nombreux militants mécontents de la rigidité de la direction sandiniste et des comportements opportunistes de Daniel Ortega. Actuellement les sondages accordent 32 % des votes au candidat du FSLN, 19 % au MRS, et l’Alliance Libérale Nicaraguayenne, parti de droite, en aurait 25 %. Quant au PLC de Arnoldo Alemán, il atteint un résultat insignifiant. Logiquement les Sandinistes devraient l’emporter. Et Bush est préoccupé, car les élections de ce petit pays sont d’une grande importance pour la région : elles peuvent signifier un pas de plus dans l’intégration latino-américaine, derrière le Venezuela…(www.rebelion.org)

Ce contenu a été publié dans Les brèves, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

À lire également

Les commentaires sont fermés.