Informations de septembre 07

Infos (Septembre 2007)
GUATEMALA : élections générales. (Agencia Prensamercosur =APM, Rebelion, La Jornada)
BRESIL : des avancées sociales et écologiques. (APM)
PEUPLES INDIGENES : un texte attendu depuis deux décennies.(ALAI, La Jornada)
NICARAGUA : après le passage de Felix. (Radio La Primerísima)
Mexique : situation très préoccupante dans l’Etat d’Oaxaca.(réseau Solidario)
COLOMBIE : la médiation du Président Chávez pour négocier avec les FARC. ( APM)
EQUATEUR : bientôt le vote de l’Assemblée Constituante.(APM)
CHILI – PÉROU : extradition de Fujimori.(APM)

GUATEMALA : élections générales. (Agencia Prensamercosur =APM, Rebelion, La Jornada)
Le contexte économique, malgré une croissance de 5,6%, n’est guère favorable à la population dont la moitié vit en-dessous du seuil de pauvreté. De nombreux foyers sont dépendants des dollars envoyés par la parenté immigrée aux Etats-Unis. 58% des biens du pays sont contrôlés par 2% de la population.
Le Guatemala vit dans une situation d’insécurité généralisée. Sous la présidence de Oscar Berger on a enregistré une moyenne de 16 crimes par jour. Ce niveau de violence est lié à la prolifération de groupes pratiquant le crime organisé et le narcotrafic. Dans certaines zones du pays, ces bandes semblent avoir plus de pouvoir que le gouvernement. De ce fait le principal thème de la campagne électorale a été celui de la sécurité.
Le 9 septembre les Guatémaltèques devaient élire un Président de la République et son vice-président, 158 députés et 332 maires. La campagne électorale fut marquée par une violence accrue : 68 attentats dont 46 assassinats sur des militants politiques. Le taux d’abstention fut de 42, 08 % et les votes nuls et blancs totalisent 9%. Dans la course à la Présidence, deux candidats restent en lice pour le 2e tour le 4 novembre : le social-démocrate Alvaro Colom et le général retraité Otto Pérez, du Partido Patriota. La candidate Rigoberta Menchú, Prix Nobel de la Paix 1992, n’a réuni que 3% des voix. Le système judiciaire et électoral n’a pas empêché l’ex-dictateur Rios Montt d’être élu député malgré des procès en cours pour crimes contre l’humanité.
Dans ces conditions, l’Union Européenne qui qualifie ces élections “ d’exemple magnifique pour toute l’Amérique Latine ” ne fait-elle pas preuve d’un … optimisme magnifique ?…

BRESIL : des avancées sociales et écologiques. (APM)
En 1990, 53 enfants brésiliens sur mille nés vivants mouraient avant d’atteindre la 5e année. En 2005, cet indice descend à 29, ce qui signifie une réduction de la mortalité infantile de 46 % en 15 ans. Ces informations font partie du 3e rapport national sur les objectifs de Développement du Millénaire. On y lit également que la mortalité maternelle a diminué de 12 % entre 1997 et 2005. Côté environnement, on apprend que l’utilisation de gaz CFC, responsable de la destruction de la couche d’ozone, a diminué de plus de 90% entre 1999 et 2006.
Dans le cadre du Programme d’Accélération de la Croissance, de grands travaux sont réalisés depuis le début de l’année, pour généraliser l’accès à l’eau courante et potable ainsi que l’assainissement des bidonvilles, traités en priorité. ( La seule ville de Rio compte 752 “ favelas ” qui représentent 20 % de la population de la ville.)

PEUPLES INDIGENES : un texte attendu depuis deux décennies.(ALAI, La Jornada)
Le 13 septembre, l’Assemblée Générale de l’ONU a approuvé la Déclaration Universelle des Droits des Peuples Indigènes par 143 voix sur 192 pays représentés, 11 abstentions et 4 refus qui ont soulevé l’indignation des indigènes (Etats-Unis, Canada, Australie, Nouvelle Zélande). Motif invoqué des refus : “ les dispositions concernant l’usage des territoires et des ressources sont trop larges et confuses ”.
La Déclaration reconnaît aux peuples indigènes – 370 millions de personnes au plan mondial – le droit à leur propre culture, leurs institutions, à poursuivre leur développement conformément à leurs aspirations. Le document de 46 articles aborde les droits individuels et collectifs. Il reconnaît le droit à la libre détermination des Peuples indigènes, à leur autonomie dans leurs affaires internes. Il garantit l’égalité de droits entre hommes et femmes. Il garantit la propriété des terres ancestrales et de leurs ressources traditionnelles ainsi que la préservation de l’environnement. La Déclaration exclut le développement d’activités militaires sur les territoires des Peuples Indigènes, sauf en cas de menace importante de l’intérêt public.
Vicky Tauli-Corpuz, présidente du Forum Permanent des Affaires Indigènes, a qualifié de “ grande victoire ” l’approbation de cette Déclaration. Néanmoins elle prévoit de grandes difficultés dans sa mise en œuvre “ dues au manque de volonté politique des gouvernants, au manque de ressources et aux intérêts établis des riches et des puissants ”.
(Texte intégral de la Déclaration : //alainet.org/active/19631)

“ El desarollo es un viaje con más náufragos que pasajeros ”. (Eduardo Galeano)
(Le développement est un voyage avec plus de naufragés que de passagers)

NICARAGUA : après le passage de Felix. (Radio La Primerísima)
L’ouragan Felix a dévasté la Côte Atlantique, (Région Autonome de l’Atlantique Nord, RAAN), s’affaiblissant ensuite en pluies sur l’intérieur du pays. Il est difficile d’évaluer exactement les pertes dans cette région où les communautés indigènes vivent dispersées, mais le Président Ortega parle de 102 morts et 80 disparus. Il faut reconstruire les maisons (plus de dix mille), rétablir les voies de communication, le système électrique, l’eau potable…
Infos 2 (septembre 2007)

Mexique : situation très préoccupante dans l’Etat d’Oaxaca.(réseau Solidario)
Nous avons répercuté la pétition adressée au Parlement Européen expliquant le contexte de terreur imposé par le gouverneur de l’Etat d’Oaxaca : violations des garanties constitutionnelles et des droits humains, agressions multiples, refus du droit à l’information, répression, arrestations massives et emprisonnements arbitraires…

“ Malgré la Clause Démocratique qui régit les accords commerciaux de la Communauté Européenne avec les autres économies du monde, certains pays de l’UE sont passés outre et ont avalisé de manière indirecte le comportement antidémocratique et les violations des Droits de l’Homme dont se rend coupable le gouvernement du Mexique et de Oaxaca. ”

Les signataires demandent à l’Union Européenne :
**de nommer une Commission spéciale qui rassemble informations et recommandations déjà émises par les différentes ONG internationales,
**la preuve des faits cités plus haut étant établie par la Commission, de suspendre les relations commerciales avec le Mexique,
**de promouvoir la création d’instruments juridiques internationaux en mesure d’obtenir la mise en liberté de tous les prisonniers politiques, l’annulation des mandats d’arrêt contre les militants sociaux et la preuve que les personnes disparues sont en vie.
(Cette pétition devait être adressée au Parlement Européen avant le 24 septembre. Passée cette date, d’autres actions seront envisagées.)

COLOMBIE : la médiation du Président Chávez pour négocier avec les FARC. ( APM)
Le président colombien Alvaro Uribe accepte à présent les démarches du président venezuelien Hugo Chávez dans le but d’un dialogue avec la guerilla des FARC. Le premier ministre colombien, Fernando Araujo, déclare que : “ il est nécessaire que la communauté internationale appuie la Colombie pour exiger la libération immédiate et sans conditions de tous les otages, ” qu’il est important qu’il existe un seul canal pour négocier, et que celui-ci est le président du Venezuela. Il espère – mais sans optimisme – que le président Chávez réussisse. Uribe a prévu de réunir à New-York le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-Moon, et le président Sarkozy. Dans son programme, “ Alo Presidente ”, Chávez a expliqué :“ C’est un processus qui requiert beaucoup de patience. Il faut comprendre les positions des uns et des autres et chercher une voie intermédiaire.Je jure à la Colombie que je ferai tout ce que je pourrai pour aider modestement l’accord humanitaire, et au-delà de cet accord, il nous faut penser plus loin : la paix entre nos pays. ”

EQUATEUR : bientôt le vote de l’Assemblée Constituante.(APM)
Le 30 septembre les Equatoriens vont élire les 130 membres de leur Assemblée parmi plus de trois mille candidats. Les citoyens équatoriens vivant à l’étranger pourront élire, pour la première fois, leurs six représentants. L’Assemblée Constituante devrait remplacer le Congrès National discrédité, avec sa majorité de représentants de l’ancienne partidocratie. En cas d’échec, Correa envisage de démissionner de sa charge.

CHILI – PÉROU : extradition de Fujimori.(APM)
Selon la Cour Suprême de Justice du Chili et après de longues négociations, l’ex-président péruvien Alberto Fujimori, actuellement détenu au Chili, devrait être extradé au Pérou afin d’y être jugé pour une dizaine de cas de corruption et plusieurs cas de violations des Droits de l’Homme. Il s’agira d’étudier sa responsabilité dans la mort d’un professeur et de huit étudiants dans le massacre de La Cantuta. De plus il est supposé responsable de l’assassinat de 15 personnes à Barrios Altos durant son mandat au Pérou entre 1990 à 2000.

Ce contenu a été publié dans Les brèves, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

À lire également

Les commentaires sont fermés.