Agenda

Nos prochains rendez-vous :

Samedi 24 novembre 10h-19h à ORGELET :
Le CALJ tiendra un stand d’artisanat au Marché de Noël de l’ADMR
(salle de la Grenette)

samedi 24 novembre à 20h00 à LONS (au CARCOM) :
conférence sur le thème de l’eau :

« L’eau ici et ailleurs »
Avec la ville de LONS,
Dans le cadre du Festival des Solidarités
animé par Peuples Solidaires et Info-Jeunesse Jura

  • Puits au NIGER et actions de formation (Pom’association).
  • L’eau dans une communauté bolivienne, travaux terminés en avril 2018 (CALJ, soutenu par la ville de LONS).
  • Actions-phares de la ville de Lons par Jacques LANÇON : économiser et protéger l’eau potable.

Enfin, une soirée dans le cadre du Mois du documentaire est envisagée au Cinéma 4C (Cordeliers – LONS). Nous vous tiendrons informés dès que possible.

Nouvelles récentes

NICARAGUA – Et les Droits Humains ??

Juan Carlos Bow, dans Confidencial du 07/10/18 – Trad.B.Fieux

La Déclaration des Droits Humains comporte 30 articles. Au moins 18 sont violés à répétition par le gouvernement d’Ortega-Murillo. En majorité, les droits civils et politiques des citoyens.

Les articles sur le droit à la vie, à la sécurité, à la présomption d’innocence, à la propriété privée, à la libre circulation, à la liberté de penser et de réunion, sont probablement les plus bafoués ouvertement par le régime. Et on peut aussi inclure l’article 12 : « Personne ne fera l’objet d’ingérences arbitraires dans sa vie privée, sa famille »: marques dans les maisons, menaces de mort, harcèlement, et campagnes de diffamation sur les réseaux. Continuer la lecture

Publié dans Les brèves, Où agissons-nous ? | Laisser un commentaire

NICARAGUA – Le pays est en récession.

Ivan Olivares, dans Confidencial du 30/09/18 – Trad. B. Fieux

Même si la Banque Centrale du Nicaragua ne l’a pas encore reconnu publiquement, le pays est entré formellement en récession début octobre, quand il a eu passé deux trimestres consécutifs sans que le Produit Interne Brut (PIB) donne des signes de croissance. Les résultats de ce scénario sont davantage de chômage, et le flot des citoyens partant pour l’étranger afin d’y chercher du travail pour survivre et garantir la vie de la famille. Nestor Avendaño, président des Consultants Pour le Développement d’Entreprise (COPADES), en donne la signification ainsi : « La récession est un fait, et un signal de risque pour toute la société en général et pour le gouvernement en particulier, car les investisseurs ne porteront plus leurs capitaux dans ce pays jusqu’à ce que la récession disparaisse, ce qui surviendra au bout d’un trimestre d’amélioration, c’est-à-dire avec un signe positif. » Continuer la lecture

Publié dans Les brèves, Où agissons-nous ? | Laisser un commentaire

NICARAGUA – Hôpital Lenin Fonseca (Managua) : licenciements de personnel par le gouvernement

Confidencial du 11 octobre 2018 – Trad. B. Fieux

La doctora Maria Alejandra Espinoza est l’une des dernières spécialistes licenciées du système de santé publique du régime Ortega-Murillo.

Maria Alejandra fut congédiée ce mercredi 9 octobre de l’Hôpital Lenin Fonseca de Managua pour des motifs que ses collègues trouvent « inexplicables ». Elle est radiologue, et pour elle, le motif de son renvoi ne fait pas de doute. « Ils me licencient pour des raisons politiques », dit-elle brièvement à Confidencial. Elle ne veut pas donner plus de détails sur ce licenciement, « pour des raisons de sécurité »…

Dès que les « protestas » et la répression commencèrent dans le pays, l’Hôpital Fonseca fut la destination hospitalière où l’on transportait les blessés les plus graves de la répression. Plus d’une dizaine de citoyens moururent dans cet hôpital. Continuer la lecture

Publié dans Les brèves, Où agissons-nous ? | Laisser un commentaire

NICARAGUA – Pourquoi cette crise ?

Interview de Bernard Duterme,
directeur du Centre Tricontinental (CETRI) de Louvain (Belgique) – 10/09/18

La Commission interaméricaine des droits de l’homme (CIDH) s’est émue de l’arrestation d’Amaya Coppens, jeune belgo-nicaraguayenne. La jeune fille, étudiante en médecine, avait été interpellée lundi, après avoir lu une déclaration hostile au président nicaraguayen Daniel Ortega. Amaya Coppens est la dirigeante d’un mouvement étudiant, le « Movimiento Estudiantil 19 de Abril » de León. Un autre responsable du mouvement avait également été interpellé. La police nicaraguayenne a annoncé ce mercredi qu’ils étaient accusés d’avoir commis des « actes terroristes ». Depuis le début de la contestation sociale, les étudiants paient un lourd tribut suite à une répression qui a déjà fait plus de 300 morts en 5 mois dans le pays. Bernard Duterme, directeur du Centre tricontinental à Louvain-la-Neuve, et spécialiste du Nicaragua, a répondu à nos questions.

Amaya Coppens n’est pas la seule étudiante à être descendue dans la rue pour protester contre le gouvernement de Daniel Ortega. Que demandent les étudiants nicaraguayens ?

Bernard Duterme : Le mouvement de protestation est en effet nourri pour une bonne part par la population étudiante, par les jeunes Nicaraguayens nés bien après la révolution des années 80. En avril dernier, quelques jours avant les protestations contre la réforme de la sécurité sociale, lancée puis abrogée par le président Ortega, les jeunes, les étudiants écologistes et environnementalistes étaient déjà sortis dans la rue, pour mettre en cause l’incurie gouvernementale face aux incendies qui dévastaient une partie significative de la réserve écologique Indio Maiz, au sud-est du pays. Continuer la lecture

Publié dans Les brèves, Où agissons-nous ? | Laisser un commentaire