Agenda

Notre prochaine réunion de travail,
ouverte à toute personne intéressée
de près ou de loin par l’Amérique Latine,
se tiendra le lundi 10 septembre à 20 heures
au Centre Social (rue de Pavigny)
à Lons le Saunier (39).

Nouvelles récentes

BRÉSIL – Le coup d’État avance avec plus de violence dans les mondes rural et urbain

Par Ruben Siqueira, vendredi 22 juin 2018, mis en ligne par Dial

Ruben Siqueira est membre de la Commission pastorale de la terre (CPT) de Bahia et de la Coordination nationale de la CPT. Dans ce texte, paru dans la revue Pastoral da terra (n° 232, janvier-mars 2018), il dresse un état de lieux des offensives conduites par la classe dominante de retour au pouvoir.


Nous vivons une période extraordinaire de violations et de violences. Pas seulement au Brésil. Mais qu’est-ce que l’« extra » par rapport à l’« ordinaire » ? Le pays vit actuellement une succession interminable de coups d’État ourdis par une classe dominante réactionnaire et globalisée, contre la fragile démocratie institutionnelle, politique et sociale du pays – le plus récent étant l’intervention militaire à Rio de Janeiro sous le faux prétexte de combattre la violence du « crime organisé » [1]. Cette allégation n’est rien de plus qu’un « rideau de fumée », une tentative pour relever la popularité du président qui n’a jamais été aussi basse, pour intimider les habitants des favelas et faire reculer la gauche et la candidature d’une véritable opposition aux élections présidentielles d’octobre. Elle est simple, cette grande complexité : après avoir accompli son rôle d’instrument d’intervention politico-judiciaire sur la conjoncture du pays, l’opération Lava Jato [« Lavage express »] est devenue contraire aux intérêts des auteurs corrompus du coup d’État. Elle a été remplacée par l’intervention militaire. Que va-t-il se passer maintenant ? Continuer la lecture

Publié dans Les brèves | Laisser un commentaire

Nicaragua – Vers la fin de l’orteguisme

Publié par Alencontre le 3 juillet 2018 – Par Oscar René Vargas

1.- Entre le 18 avril et le 1er juillet 2018, plus de 300 habitants du Nicaragua sont morts du fait de la répression gouvernementale; quelque 2000 personnes ont été blessées; on dénombre des centaines de prisonniers et/ou disparus. Toutefois, la population a continué à ériger des centaines de barricades et de barrages sur les routes et les rues des villes. Des dizaines de marches ont été organisées dans différentes villes et une grève générale s’est déroulée, le 14 juin, réclamant la démission immédiate d’Ortega-Murillo.

2.- Dans ses négociations avec le gouvernement Ortega-Murillo, les Etats-Unis tiennent compte de l’effet domino qu’une chute brutale d’Ortega-Murillo pourrait avoir dans les pays du triangle nord de l’Amérique centrale (El Salvador, Honduras et Guatemala), pays qui vivent une crise larvée et non résolue. Le maintien d’Ortega au pouvoir n’est pas non plus une option pour qui que ce soit, car cela signifierait plus de morts, plus de migrations, plus de crises économiques, avec des effets négatifs pour le reste de l’Amérique centrale. C’est pourquoi se profile la perspective de son «éloignement.» Cela dépendra des rapports de forces dans les jours ou les semaines à venir.

3.- Le 25 juin 2018, sept sénateurs américains ont présenté une motion au Sénat américain qui, entre autres choses, demandait au président Trump de mettre en œuvre les articles inclus dans la loi Magnitsky pour imposer des sanctions aux personnes qui sont, au Nicaragua, responsables de violations des droits de l’homme et de corruption. Continuer la lecture

Publié dans Où agissons-nous ? | Laisser un commentaire

Nicaragua – L’insurrection pacifique du peuple

Publié par Alencontre le 2 juillet 2018 – Par Fernando Cerezal

Les événements qui se sont déroulés au Nicaragua au cours des deux derniers mois (depuis le 18 avril 2018) témoignent d’une rébellion généralisée de la population et d’une répression sanglante de la part du couple gouvernant, Daniel Ortega et Rosario Murillo. Le Rapport du CIDH (Cour interaméricaine des droits humains) comptabilise 212 personnes assassinées (dont des bébés et des mineurs) et 1337 blessés, détenus et même plusieurs disparitions. La répression continue. Les données fournies par la population, les organismes nicaraguayens des droits humains, l’Eglise, Amnesty International, Human Rights Watch pointent toutes dans cette direction, mais l’opacité et la désinformation dominent du côté du gouvernement Ortega et de ses institutions.

La question que nous sommes nombreux à nous poser, autant au Nicaragua qu’à l’extérieur, avec douleur, est la suivante : comment un gouvernement dont de nombreux membres participèrent à la révolution sandiniste et furent à la tête du gouvernement progressiste des années 1980 peut-il atteindre un tel niveau de répression sanglante? Pour répondre à cette question, il faut sans doute revenir sur certains aspects de la vie sociopolitique du Nicaragua des 50 dernières années. Continuer la lecture

Publié dans Où agissons-nous ? | Laisser un commentaire

NICARAGUA – « Les biens de la Nation sont sacrés »…

(Carmen Herrera dans Noticias Aliadas, 08/05/2018 – Trad. B. Fieux)

« Les biens de la Nation sont sacrés et doivent être respectés ». C’est par cette phrase qu’Augusto Cesar Sandino refusa en 1926 l’exploitation minière étrangère, alors que le gouvernement de Daniel Ortega continue de livrer la richesse minière au capital transnational.

Infidèle au legs de Sandino, qui en 1926 réussit à faire fermer l’emblématique mine de San Albino, de propriété états-unienne, située au nord du pays, le président Ortega tente maintenant de la réouvrir. Dans les 10 dernières années de gouvernement du FSLN, les concessions des mines industrielles se sont accrues de 10%, atteignant 22% de la capacité totale du pays.

« Les biens de la nation sont sacrés et doivent être respectés », a dit Sandino quand on lui a proposé d’accorder autorisation d’exploitation minière dans le municipio El Jicaro, département de Nueva Segovia, qui était sous contrôle des insurgés. Continuer la lecture

Publié dans Où agissons-nous ? | Laisser un commentaire