BREVES – juin 2014

Amérique Latine.
D’après une enquête de la Corporación Latinobarómetro du 15 avril, entre 1995 et 2014 le catholicisme a diminué de 13 % en Amérique Latine – Caraïbes. La baisse la plus forte a eu lieu au Nicaragua où l’Eglise catholique perd 30 % de ses fidèles, suivie du Honduras avec 29%. Les seuls pays où on enregistre une augmentation de pratiquants catholiques sont : le Mexique (+ 2 %), et la République Dominicaine (+ 1 %). Le Paraguay est le pays de la région avec le pourcentage le plus élevé de catholiques : 88 %.

Argentine.
La justice a ratifié le 23 avril les peines de prison à perpétuité prononcées en 2011 pour les répresseurs Alfredo Astiz, Jorge Acosta et 8 autres officiers de la Marine, pour les crimes de lèse-humanité commis à l’Ecole de Mécanique de l’Armée, centre de détention clandestin durant la dictature militaire (1976 – 1983). Les condamnations correspondent aux faits dont furent victimes les religieuses françaises Alice Domon et Léonie Duquet, et le journaliste Rodolfo Walsh.

Brésil.
Le Brésil est considéré comme le pays le plus risqué pour les défenseurs de l’environnement, selon un rapport de l’organisation britannique Global Witness publié le 15 avril, en commémoration de l’assassinat du militant écologique brésilien Chico Mendes, survenu le 22 décembre 1988. Ce rapport révèle qu’entre 2002 et 2013, 908 militants défenseurs de l’environnement ont été assassinés dans le monde, dont 448 au Brésil, 109 au Honduras et 58 au Pérou.

Enfants migrants.
La CIDH (Commission Interaméricaine des Droits Humains) a exprimé sa préoccupation pour la découverte au Mexique de 370 enfants migrants, garçons, fillettes et adolescent(e)s provenant en majorité du Salvador, du Guatemala et du Honduras. Ils auraient été abandonnés par des trafiquants de migrants entre le 17 et le 24 mars sur leur itinéraire vers les Etats Unis. Dans un communiqué publié le 16 avril, la CIDH informe que les jeunes ont été trouvés par des agents de la migration dans différents lieux du pays, avec des symptômes de déshydratation, fatigue extrême, lésions aux pieds, et qu’ils ont été mis à disposition des autorités.

Bolivie et Cuba.
La Bolivie importe 70% des médicaments qui sont consommés dans le pays, pour un montant approximatif de 56,4 millions de dollars. Le président Morales et son homologue de Cuba, Raúl Castro, ont décidé d’industrialiser les médicaments dans la région andine et de cesser de dépendre des monopoles pharmaceutiques. « Nous ne pouvons pas continuer à importer des médicaments, à être soumis aux monopoles internationaux qui industrialisent les médicaments ».

 

Ce contenu a été publié dans Les brèves, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *