Le Rallye Dakar, compétition d’Européens qui menace le patrimoine sud- américain.

(www.rebelion.org  /  otramerica )

464 motos, voitures, quads et camions dispendieux, des hommes et des femmes passionnés de « sports à risques », tout  un show médiatique transféré de la pauvreté africaine à l’Amérique du Sud toujours convoitée… Le Paris-Dakar, (maintenant sans Paris et sans Dakar) détruit le patrimoine archéologique et laisse un tourbillon de polémique camouflée par la publicité.
Acción Ecológica du Chili s’est donné pour tâche de recenser les dégâts du rallye Paris-Dakar depuis qu’en 2009 le « rodeo publicitaire sur le continent de la pauvreté », comme l’appelaient les ONG en 2005, a traversé l’Atlantique. « En 2009, six sites archéologiques d’une ancienneté de plus de quatre mille ans ont été gâchés par le Dakar. En 2010, 52 sites archéologiques ont été endommagés, et en 2011, 126 sites. Voilà le triste record, en termes de destruction de notre patrimoine archéologique et paléontologique, dû à cette « compétition sportive », expliquait récemment Luis Rendón, de Acción Ecológica.
Cette organisation ainsi que la Fondation « Patrimonio  Nuestro » ont présenté récemment, contre le rallye Paris-Dakar, un recours de protection en défense du patrimoine archéologique du pays auprès de la Cour d’Appel de Santiago. Elles savent que leur recours n’arrêtera pas la course qui est partie de Mar del Plata (Argentine) et qui  passera par le Chili pour entrer pour la première fois au Pérou.
Le Conseil des Monuments Nationaux lui-même a déjà constaté et prouvé, dans un rapport présenté en mai dernier, la grave dégradation archéologique et paléontologique laissée par cette compétition dans le grand nord du pays. La présidente de Patrimonio Nuestro signale, comme l’a déjà fait le Collège des Archéologues, que les mesures prises pour atténuer l’impact sont insuffisantes et inefficaces face aux dommages irréparables produits dans la zone.
Au Pérou, le Musée de Paléontologie Meyer Hönninger a demandé au gouvernement et aux organisateurs du Dakar 2012 de s’informer sur les lieux qui doivent être évités et protégés. Selon le document, les organisateurs gardent le secret sur l’itinéraire de leurs véhicules. Ainsi sont menacés des fossiles uniques de baleines, dauphins, requins  et autres animaux marins de grande taille qui vivaient durant la période du miocène dans les déserts de Ica et Arequipa.

Face à l’assaut des 464 véhicules, le gouvernement du Pérou a seulement décidé d’une interdiction pour les Lignes de Nazca. Le Ministère de la Culture a insisté sur le fait que le rallye n’endommagera pas les zones de patrimoine intangible protégées. Quant à la Commission de Promotion du Pérou, elle préfère faire ses comptes et assurer que la caravane attirera un million de touristes  et permettra un investissement direct proche des cent millions de dollars.…

Ce contenu a été publié dans Les brèves, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Le Rallye Dakar, compétition d’Européens qui menace le patrimoine sud- américain.

  1. hazarian dit :

    Comment se fait-il qu’une mesure de pleine bon sens, comme le fait de présenter avant que le parcours du rallye soit défini, une liste de lieux géographiques « interdits de passage », ne soit pas évoquée? Personne n’y aurait pensé? Chacun s’y retrouverait: ceux qui veulent attirer des devises, participants et organisateurs du rallye, publicitaires, etc. et les défenseurs du patrimoine. Cela dit, non pour passer sous silence le mal déjà fait, mais pour éviter qu’il se reproduise.

  2. Boucq dit :

    C’est honteux , je n’en reviens pas , je me demande jusqu’où ce cirque publicitaire, tueur, pollueur et qui maintenant s’attaque à la science et au patrimoine de l’humanité sera laisse libre de continuer ses dégâts sans réactions sévères , et pourquoi ne pas faire passer le rally au milieu des parcs des châteaux de la Loire avec un détour près de grottes de Lascaut pour les concurrents égarés ,cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *