La lettre électronique Hebdo de Cubacoopération – 24 novembre 2016

Cher(e)s ami(e)s,

Nous avons pris notre part à l’émotion provoquée par la mort du « Commandant en Chef » Fidel Castro. Vous avez eu connaissance du communiqué de notre présidence. Mardi matin, une délégation de notre association, conduite par son Président Victor Fernandez, s’est rendue à l’Ambassade de Cuba afin de signer le livre de condoléances et de présenter notre affection solidaire à notre ami, Monsieur l’Ambassadeur Hectir Igarza.

À Cuba, Jean-Pierre Bel, envoyé personnel du Président de la République pour l’Amérique Latine, ancien Président du Sénat, a représenté le Président Hollande à la cérémonie du mardi matin et a présenté les condoléances de celui-ci aux autorités cubaines. Madame Ségolène Royal, Ministre, chargée des relations internationales sur le climat représentera la France, ce samedi lors des funérailles à Santiago de Cuba.

La population de l’Ile pour laquelle nous avons tant d’affection, de respect, de tendresse, vit depuis samedi dernier dans une atmosphère de recueillement et de grande tristesse. De cela, la plupart des journalistes n’ont pu le taire. Par contre, leurs commentaires, bien souvent haineux, manquaient de tenue, de décence… Un proverbe africain, je crois, les fustige « Les chiens aboient, la caravane passe ! »

La mort de Fidel représente une perte immense pour toutes celles et tous ceux qui ne se résignent pas aux inégalités, aux injustices. Il représente un symbole de résistance et l’aspiration des peuples à la dignité, à l’indépendance et à la souveraineté. Il incarne l’aspiration de tout un continent et au delà, de tous les opprimés en une vie libre et digne. Précurseur et visionnaire, il avait alerté sur les conséquences d’un développement prédateur et encouragé les modèles soucieux du bien être de tous et visant à préserver la planète.

Fidel Castro a inculqué au peuple cubain l’idée généreuse de solidarité. Cuba a accueilli les réfugiés politiques du Chili, d’Argentine et d’ailleurs, les enfants de Tchernobyl, les enfants Haïtiens. Cuba a apporté son aide aux militants d’Amérique centrale, aux pays africains… Et dernièrement aux victimes du virus Ebola…Cuba a contribué à redonner ou améliorer la vue à des centaines de milliers de mals voyants d’Amérique du Sud, sa méthode « Yo si Puedo » a permis à plusieurs millions d’analphabètes d’accéder au savoir…Ce n’est pas pour rien que l’ONU a reconnu Fidel Castro comme le symbole de la solidarité mondiale. Et des journalistes, sans aucune pudeur, peuvent du haut de leur mauvaise foi, parler de dictature. Silence et respect devant la dimension historique de celui qui s’en va !

Pour notre part, nous sommes fiers de coopérer depuis plus de vingt ans avec ce grand peuple, d’une petite ile. Les enseignements, les combats de Fidel Castro, pour un monde de Paix, plus heureux, plus juste, plus solidaire continueront à guider nos amis cubains. Et l’amitié, la solidarité, la coopération seront toujours plus présents.

Nous remercions tous les amis de Cuba et de France qui nous ont adressé en ces si cruelles circonstances des messages d’amitié.

Bien cordialement,

Roger Grévoul
Président Fondateur
Responsable politique du Site Internet et de la Lettre Hebdomadaire.

Ce contenu a été publié dans Les brèves, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *